jump to navigation

Scrubs

Introduction

Avant de se lancer dans une lecture effrénée des billets tout à fait absurde mais tout à fait à l’image décalée de la série, il est utile d’éclairer la lampe des incultes et ignorants des visiteurs qui ne connaissent pas encore Scrubs.

Si vous, oui, inutile de vous cachez, je vous ai à l’œil, ne connaissez pas encore Scrubs, cette page est faite pour vous! Utile, riche en informations inutiles et surtout comique, cette page vous donne un aperçu de l’univers fabuleux de Scrubs. Univers à la fois triste et joyeux, léger et grave mais surtout sérieux et loufoque.

Scrubs

Sous ce nom se cache en fait une série télévisée. Scrubs désigne en fait, en anglais, la blouse portée par le personnel médical mais peut aussi servir à qualifier d’incompétence. Ce qui démontre toute la contradiction de la série. Comment est-ce qu’un médecin peut être une personne incompétente? Ce paradoxe donne tout le ton de la série. En effet, la série Scrubs est à la fois comique et sérieuse. Elle met en scène, dans un univers hospitalier, toute la difficulté qu’être un médecin: affronter la mort des patients, diagnostiquer des maladies, passer du temps à s’occuper des patients au détriment de son propre temps,… mais également la vie privée du personnel: vie de couple, gestion financière, entente entre collègues de travail,…

C’est donc sous ce paradoxe que prend toute la dimension réelle et impossible de la série.

Synopsis

Scrubs relate la vie quotidienne en tant qu’interne de John Dorian (JD). Il arrive au Sacré Cœur dans le service de la médecine. Par un heureux hasard, son meilleur ami et colocataire, Christopher Turk (Turk), est également admis au Sacré Cœur, mais dans le service de la chirurgie.

Dès les premiers instants dans l’hôpital, JD fait la connaissance d’Elliot Reid, également interne. Et Turk est très vite tombé sous le charme de Carla Espinosa, infirmière, qui travaille déjà au Sacré Cœur depuis quelques années.

Ce petit groupe doit affronter toute sorte de difficulté. Pour les nouveaux venus, ils doivent apprendre à gérer la crise de colère perpétuelle du docteur Perry Cox, médecin en chef, très cynique qui n’hésite pas à faire d’immenses monologues dans le seul but de rabaisser son interlocuteur, mais également du diabolique docteur Robert Kelso, le directeur de l’hôpital, qui ne vit que pour l’argent.

Mon commentaire personnel

J’ose donner mon opinion sur cette série, au prix de recevoir les remarques du genre:

Tu confonds intéressant avec soporifique.

Bob Kelso

Scrubs est pour moi une série des meilleures séries que l’on puisse trouver. Elle mélange vraiment bien et intelligemment l’humour avec les sujets plus sérieux. Réussir ce tour n’est pas à la portée de beaucoup d’autres séries.

Dans cette série, tout est vraiment poussé à l’extrême, les personnages sont tous exploités au maximum mais sont surtout vivants: ils évoluent! Certes, vu que tout est vraiment décalés, je peux comprendre que ce point peut dérangé certains et je dis qu’il faut passer votre chemin: Scrubs n’est pas fait pour vous (malheureusement).

Commentaires»

No comments yet — be the first.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :